Déclaration de politique générale: sept chapitres pour l'action II du quinquennat


Outre l'inclusion d'une langue ou d'une longue conférence (son partenaire lui promet de ne pas durer plus d'une heure), Edouard Philippe n'a pas peur de sa nouvelle déclaration politique mercredi après-midi. Deux ans après le baptême de feu au Parlement, le Premier ministre prononce un discours sur la manière d'introduire le gouvernement et la majorité dans la "loi II" du quinquennat: survol de la publicité d'Emmanuel Macron à la fin du mois d'avril mais de tous les mois politiques du mois Les douze prochaines, avant les élections municipales.

Le président en charge du Premier ministre qui coordonne le travail du gouvernement: revenons à l'exemple de Ve La République, avec la majorité du parlement très bien mais l'exécutif voudrait voir fructifier. Donc, le choix de rejoindre le courage du gouvernement mercredi au Parlement et jeudi au Sénat: après l'Europe et une série de textes compliqués, il est temps de compter. Un tel baromètre de restauration. Le modem reviendra-t-il en mode libre? Qu'en est-il des députés de l'UDI-Agir, perdus après les Européens? Et les dirigeants élus déclarent équitablement que "compatible Macron" sort de l'hémicycle? En 2017, lors de la première déclaration de politique de Philippe, 129 records avaient été enregistrés, dont les trois quarts des députés LR. Pour l’ensemble, 370 députés ont voté avec confiance et 67 contre. Si plus de résistance à Ve République

Bioéthique: patate chaude pour le PMA

Que veulent-ils faire?

Parmi les nombreux sujets abordés (la disponibilité d’œufs naturels et congelés), la mesure est très forte et attendue: l’ouverture d’un système de parentalité utile (PMA) pour deux femmes et deux femmes. La révision du projet de législation bioéthique devrait également aborder les questions du remboursement de la PMA pour tous pour la sécurité sociale, la reproduction directe et la PMA post mortem. La mise en œuvre de la campagne d'Emmanuel Macron, initialement prévue pour 2018, a été arrêtée à plusieurs reprises. La présentation du texte au Cabinet est annoncée en juillet, mais il s’agit de trouver rapidement un créneau à l’ordre du jour parlementaire, notamment la tenue des documents d’automne et du budget.

Quels sont les risques?

Ces actions suscitent des doutes sur les intentions du gouvernement. S'efforcerait-il de préparer le texte devant la municipalité de peur de rendre les électeurs restés jusque-là fidèles à LR? Les discussions sont modifiées: afin de reconstituer les voix de gauche, en particulier à Paris, montrer que le développement de cette couleur avant mars sera très important. La leçon PMA peut être sensible, la voie est libre pour le gouvernement. Le débat ne devrait pas tourner à la guerre parlementaire comme mariage pour tous en 2013. Après l'échec de l'Europe, où la mentalité du tête de liste a été jouée, la droite devrait être plus prudente. Et beaucoup, massivement beaux, sont patients.

Situation du maire: saisir des fonctionnaires élus dans le sens des cheveux

Que veulent-ils faire?

"Donnez au maire le bon titre": est un engagement écrit auquel l'exécutif doit être présent en juillet. Dans les neuf mois de la municipalité, c'est-à-dire répondre à l'élection d'appel de crise dans les petites villes. Le texte devrait supprimer les obstacles à la participation, notamment en améliorant la formation des représentants élus et leur reconversion à la fin de leur mandat, en confirmant la formation initiale ou en facilitant le retour de l'entreprise. la nature. Le projet doit également réviser notre loi, la réforme radicale de l'ère néerlandaise, par exemple en améliorant la représentation des petites municipalités dans les entreprises, voire en simplifiant les canaux. Réclamations permanentes de "petit maire" qui a le sentiment d'avoir été retiré de leurs compétences et de leurs desseins.

Quels sont les risques?

Le gouvernement n’est pas très bon avec ce texte, fait dans le sens des cheveux des élus sans se sentir mal au début de la période de cinq ans. Le plus risqué est la réforme de la fiscalité intérieure, qui doit compenser la disparition de la taxe d'habitation sur la municipalité et fera l'objet d'une enquête à la fin de l'année dans le cadre du budget 2020. ou pour construire une nouvelle taxe, il n'y a pas de solution à ce jour.

Retraite et toxicomanie: procès reporté

Que veulent-ils faire?

Ce sont deux pièces que le gouvernement veut développer en parallèle. D'une part, le déficit de 42 régimes de retraite dans une pension "mondiale" où chacun accumulera les "points" utilisés pour calculer sa pension. "Un euro a contribué aux mêmes droits", promet l'exécutif. Et d'autre part, la "grande loi" de l'argent et accompagnant la population de la population. À partir de 2030, plus de 40 000 personnes devront être soignées chaque année. En ce qui concerne la réforme des retraites, le Commissaire général chargé du dossier, Jean-Paul Delevoye, doit être présent. Suggestions & # 39; pour le système 2025. Elysée et Matignon se préparent à l'été et achèvent le document qui sera soumis au Cabinet en septembre avant d'être examiné par le Parlement à la fin de 2019 ou plus tôt en 2020. Pour la confiance, la dépendance L'application apparaît dans le Cabinet à l'automne.

Quels sont les risques?

Combinez des études. À la fin de la composante retraite liée au gouvernement et aux fonds d’interdépendance (essayer) de légaliser le report de l’âge légal de la retraite, les syndicats ont été laissés pour compte. Le commissaire en chef a même menacé de quitter les lieux si Matignon décidait enfin de toucher 62 ans. défi, c'est ce qui arrive si le gouvernement s'apprête à recommander "l'âge clé" à 64 ans. En principe, il serait toujours possible de partir avant sans une petite pension. La ligne rouge pour toutes les parties, CFDT est incluse. Afin d'éviter des protestations sociales majeures au printemps municipal, certains ministres ont estimé que le report de la réforme des retraites passait avant cette dépendance.

Enquête constitutionnelle: Sand Senator LR

Que veulent-ils faire?

Un an après avoir stocké quelque chose pour l'entreprise de Benalla, le gouvernement revient à la haine. Trois projets de loi (constitution, organique et naturel) devraient être soumis au Cabinet à la fin du mois de juin ou au début du mois de juillet. Certaines actions nécessitent des modifications de la Constitution, telles que la création de "Droit à la diversité", La décision commune a été modifiée (RIP) ou l'intégration de l'environnement dans les règles de base. Si le gouvernement a fait en sorte qu'une potion constitutionnelle influence le droit du sénateur, il reste deux points qui sont perturbés dans d'autres textes: l'introduction de 20% conformément à la loi et en particulier de 25% des proportions parlementaires.

Quels sont les risques?

Ne pas être d'accord avec les conseillers de droite et, par conséquent, ils n'ont pas besoin d'un projet de loi constitutionnel reprenant les mêmes termes dans les deux Chambres avant le Congrès, où la plupart des députés sont requis. Les macronistes sont de plus en plus concernés: le président du Sénat (LR), Gérard Larcher, est évident, mais peut-il enseigner aux soldats de la LR? Bienvenue à l'inspiration, le droit de se connecter avec le gouvernement avant les élections municipales? L'étude de ces écritures sera très longue. Quel est le résultat de penser à une réforme pour encourager le week-end de la semaine? Nombreux sont ceux qui disent souvent se tourner rapidement pour mesurer les objectifs des sénateurs.

Environnement: tard mieux que jamais

Que veulent-ils faire?

L’exécutif est engagé dans trois projets de loi amicaux pour prouver qu’il travaille. Le texte sur la mobilité, en cours d'examen au Parlement, associe l'armée d'action jusqu'au contrôle des scooters (voir aussi pages 12-13) ou des vélos indépendants. Mais les ONG jugent "Pas assez". Ils appellent la vente finale des voitures diesel et à essence en 2030 (et non 2040) et la relocalisation des taxes pour le transport routier et le transport aérien. Le projet de loi et le projet de loi sur le climat, qui seront bientôt discutés par les députés, réduisent la réduction de 50% de la composante nucléaire de l’électricité de 2025 à 2035, et "Le contenu vise-t-il à promouvoir les objectifs à court terme et à renforcer ceux à long terme", brise le cœur du réseau Climate Stage. Vient enfin le texte "pour l'économie ovale" attendu le 3 juillet au Cabinet. Inclut le développement (instructions, bonus-malus basés sur la performance du produit, gestion de la gestion des déchets pour les producteurs sportifs, bricolage ou cigarettes …), mais ne permet pas "Ne pas atteindre 100% des plastiques plâtrés, ne pas réduire le stockage des déchets", s'inquiète de la soirée Amorce, qui rassemble la communauté et les professionnels.

Quels sont les risques?

Ne pas travailler efficacement contre la chaleur, d’une part, et continuer, d’autre part, à saper ceux qui souhaitent une véritable action humanitaire. Et rater le bateau avec les électeurs verts qui se sont levés dans l'urne.

Taxe: à qui?

Que veulent-ils faire?

C'est l'une des principales émissions d'Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse fin avril: déductions fiscales"Environ 5 milliards d'euros" pour "Fondamentalement (des) classes moyennes". Bercy travaille sur la forme correcte pour inclure la réduction de la masse monétaire d’ici 2020. Edouard Philippe a promis "Processus" Le plus approprié. L'idée sera"Spécifiez" entrez la première tranche à 14% et "Neutraliser" Les pièces les plus élevées empêchent également les profits élevés de ce signal d’impôt. A l’arrivée, selon Bruno Le Maire, "Environ 15 millions de ménages de ménages" ils verront leur impôt sur le revenu diminuer en 2020.

Quels sont les risques?

D'une part, la mesure n'est pas calibrée et donne toujours le plus de contribuables. D'autre part, les contreparties explorent davantage que le déclin en soi, ce qui peut gommer une partie des avantages politiques. Afin de financer 5 milliards d’euros, le chef du gouvernement a ordonné au gouvernement de supprimer l’impôt sur les sociétés, en prenant des mesures pour que la "Plus de travail", et économiser de l'argent. Cependant, les niches de chasse peuvent être maigres (petit milliard d'euros). La durée de la contribution requise pour quitter la pension complète, telle que les économies budgétaires, sera bien sûr supprimée.

Assurance chômage: la difficulté la plus proche

Que veulent-ils faire?

Empêcher les règles de l'assurance chômage de faire des économies (1 à 1,3 milliard d'euros par an) et mettre en place des contrats à court terme «bonus-malus». Après l'échec des négociations entre employeurs et coopératives, le gouvernement a annoncé son intention d'agir rapidement et de fixer l'ordre avant l'été. selon Les Echos, Outre les entreprises frauduleuses qui utilisent des contrats à court terme et mettent en place une allocation plus difficile, le gouvernement envisage de consolider les conditions d'indemnisation des chômeurs: ouvrant ses droits, il doit avoir passé six mois pour une période de vingt-quatre mois perdre du travail, et encore cinquante-huit comme il est aujourd'hui.

Quels sont les risques?

Résister aux partenaires sociaux. Le Medef ne veut toujours pas de ce bonus-malus et tous les syndicats, y compris la CFDT, estiment que des lois difficiles sur le chômage constituent une ligne rouge. Même si les employeurs et les coopératives n’ont pas été en mesure de s’entendre sur la voie à suivre, apparemment difficile, du gouvernement Chatter & # 39; et "Écoute" nommé par l'exécutif pour cet "II Act" et ce projet.

Laura Equy


,


Lilian Alemagna


,


Coralie Schaub


,


Laure Bretton


,


Dominique Albertini

Laisser un commentaire